LES ENCREURS A SECHAGE LENT

Dans le scrapbooking, il y a deux grandes familles d’encreurs. Les encreurs à séchage rapide et les encreurs à séchage lent. Quand on commence à vouloir pratiquer la technique de l’embossage, les encreurs lents sont indispensables. Comme leur nom l’indique, les encres qui les composent mettent du temps à sécher et sont comme des encres collantes.  Elles permettent de prendre le temps de répartir les poudres si le dessin doit être embossé, ou même de travailler des effets mouillés ou vieillissement de papier.

Comment utiliser les encreurs à séchage lent ?

Les encreurs à séchage lent se présentent comme ceux des encreurs à séchage rapide : sous forme de petits tapis, très pratique pour tamponner les surfaces caoutchoutées. Pour bénéficier de toute l’utilité de ces encreurs, il faut être équipé d’une poudre à embosser et d’un embosseur. Une fois l’empreinte sur votre papier, l’encre reste comme mouillée ou collante. Cela permet de prendre le temps de répartir la poudre à embosser dessus. Comme expliqué ici, il faut remettre le surplus de poudre dans le pot pour ne pas en gaspiller. Et ensuite, vous pouvez embosser. Quand un encreur à séchage lent de couleur est utilisé, l’encre doit être recouverte par une poudre à embosser transparente afin de faire ressortir la couleur en question.

Quelles sont les encreurs à séchage lent les plus connus ?

Distress Ink :

Ces encreurs sont embossables et aussi aquarellables. Ils s’utilisent sur des matières absorbantes comme le papier, le bois, le tissu, le carton et même les fleurs… Ils sont réputés pour donner un effet « vieilli » ou « shabby » donc se travaille très bien avec des planners, du junk journal ou même pour des tableaux effet vintage.  Ils sont très faciles d’utilisation avec une technique comme le « mixed media ».

Ces encreurs sont disponibles en plus de 50 coloris, miscibles (les couleurs se mélangent entre elles) et sont réputés pour leur qualité. Ici, il existe une déclinaison en encres. Cela permet, grâce aux flacons, de recharger vos tapis encreurs quand ils sont consommés.

Les « Distress Oxide » viennent de faire leur apparition : elles ont aussi été créées par Tim Holtz pour s’utiliser avec de l’eau et donner un effet « rouille ». Les encreurs s’utilisent comme leurs grand frères ci-dessus.

Izink Pigment

 

Ces encreurs sont réputés pour être très pigmentés et offrir de belles nuances colorées. Leur avantage est d’offrir une coloration matte mais aussi irisée, ce qui peut donner des effets pailletés aux créations comme la carterie ou les faire-parts. L’encre est française ce qui est un plus et elle peut être embossée à chaud. Ces encreurs existent en petits et grands formats. En revanche, ils ne sont pas aquarellables. Pour retrouver ce mix, embossables + aquarellables dans la gamme Aladine, il faut se munir des Izink Dye.

StazOn Jet 

Dernier incontournable : les Stazon Jet. Ils sont composés d’encres permanentes à colorant mélangé à un solvant.  Destinés essentiellement aux surfaces non poreuses comme le calque, le plastique, le verre, le papier alu, le cuir, le métal etc… Le temps de séchage est donc plus long. Cependant, ces encreurs offrent de belles possibilités pour travailler différentes matières sur une même création. Pour les nettoyer, il vous faudra un nettoyant spécifique et il est déconseillé de les utiliser sur des tampons clears. 

SUIVEZ-MOI

Toute les créations sont originales, uniques, réalisées, en France, à Lyon. 

Pour plus d'inormations : 

lestendressesdemary@outlook.fr